Randonnées dans les Alpes du nord - Louise Voyage

Sans prétention (ou pas), je peux vous dire que je vis dans la plus belle région du monde : les alpes françaises. Une région rêvée pour les randonnées et les escapades nature ! À chaque saison, les alpes offres une diversité d’activités et d’expériences ! Mais c’est la randonnée qui me fait le plus vibrer le corps et le coeur ! Paysages verdoyants, fleurs multicolores, pics rocheux vertigineux, ou encore des cols aux sentiers tortueux, les panoramas sont souvent sublimes, et chaque sortie offre son lot d’émerveillement !  Et c’est souvent dans l’effort qu’elle vous offrira son plus beau spectacle.

Voici donc un article collaboratif special randonnée dans les Alpes Française pour vous donner des idées de week-ends pour l’été à venir. Le déconfinement arrive à grands pas, et cet article vous inspirera sûrement pour préparer vos prochaines sorties natures ! Merci aux participantes d’avoir partagé leur coup de coeur, et retrouver plus d’informations sur leur blog ou réseaux sociaux.

Retrouvez d’autres idées de randonnées dans les alpes aux alentours de Chamonix dans cet article : idées de randonnées à faire proche de Chamonix

Carte des randonnées dans les Alpes (Haute-Savoie, Savoie, Isère)

Randonnée au lac de Darbon via le lac de Neuteu (HAUTE-SAVOIE)

Randonnée proposée par Céline Ducrettet
Suivez-la sur instagram !

La vallée d’Abondance n’est pas riche que de son célèbre fromage ! Elle regorge de randonnées plus belles les unes que les autres. Une de mes préférées est celle qui monte au lac de Darbon. Absolument tout est beau là-bas. Vous en prenez plein la vue à partir du moment où vous garer la voiture ! Pour rejoindre le lac, vous avez deux possibilités : passer par le col de Floray ou par le col de Bise. Je vous conseille le deuxième itinéraire qui vous permettra, une fois au col, d’admirer le lac de Neuteu en contrebas ainsi que la vue incroyable sur la vallée et le lac Léman. Une pause photo ici est fortement conseillée !
En continuant le chemin, vous atteindrez le lac de Darbon. Nous avons eu le droit à la plus belle mer de nuage que j’ai pu voir en montagne. Un souvenir qui reste gravé dans ma tête ! Pour terminer cette rando, l’idéal est de finir la boucle et descendre par le col de Floray. La-haut, vous avez une vue en 360° à couper le souffle. Je crois que c’est pour cette vue, que j’aime et conseille autant cette randonnée.

Information :
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ-arrivé : Parking du Refuge de Bise, Vacheresse
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ : 46°19’49.2″N 6°45’53.8″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (aller-retour) : 6,5km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé positif : 600D+
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Modéré

Randonnée au désert de Platé (Haute-Savoie)

Randonnée proposée par Amélie du blog @HelloLaroux (lien vers l’article complet)
Suivez-la sur instagram !

Fascinant, ce plus grand lapiaz d’Europe se découvre après 5 kilomètres de marche. Creusé par les glaciers et l’eau ruisselante, c’est l’une des plus belles randonnées à faire dans la région de Sallanches. Aux premières loges d’un panorama hypnotique sur le majestueux Mont-Blanc, le désert de Platé, plateau de calcaire et site naturel classé en 1998, a son charme tout autant. Découvert à la fin de l’été et aux prémices de l’automne, je me souviens des tons orangés, doux mais vifs, raser les crevasses de ce désert alpin. Et cette impression de marcher sur la lune. Notre conseil pour le découvrir serait définitivement de réaliser cette randonnée en fin de journée afin de passer la nuit au refuge du même nom (mon coup de cœur). Dormir dans le creux de la montage il n’y a rien de plus reposant et c’est la meilleure façon, à mon sens, de se reconnecter entièrement à la nature. Pour les photographes, c’est aussi le meilleur moyen d’assister au lever de soleil et d’observer les cimes se réveiller tendrement.

Information :
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ-arrivé : parking de Praz Coûtant, Passy
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ : 45°56’47.0″N 6°43’17.2″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (aller-retour) : 10km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé positif : 840D+
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Modéré

Bivouac au refuge Albert Ier et Glacier du Tour (HAUTE-SAVOIE)

Randonnée proposée par Laure Hélène du blog @Marguerite&Troubadour
Suivez-la sur instagram !

Pour observer des glaciers, pas besoin de parcourir la moitié du globe pour rejoindre la
Patagonie, de se perdre sur les terres islandaises ou d’embarquer à bord d’un voilier dans
les îles du Svalbard. Rien de tout ça ! Car la Haute-Savoie dispose de quelques trésors bien
gardés. Le plan ? Direction Chamonix puis le hameau du Tour facilement accessible grâce à
la ligne TER du Mont-Blanc Express. Là, vous descendez à la gare de Charamillon et
grimpez – en télésiège ou à pieds pour les plus téméraires – jusqu’au Col de Balme à 2200
mètres. C’est là que commence votre randonnée. Pendant un peu plus de deux heures,
vous longerez un chemin en balcon avant d’apercevoir les contours bleutés du glacier du
Tour situé à quelques mètres en contrebas du Refuge Albert Ier. Pour rejoindre le refuge, il
vous faudra encore marcher – ou plutôt gravir – une moraine, amas informe de débris
rocheux, avant de profiter de l’un des plus beaux spots de bivouac des Alpes. Mon conseil ?
Réservez une nuit dans l’un des dortoirs du refuge pour savourer pleinement cette
randonnée. Si vous préférez bivouaquer, il est possible de planter sa tente à l’écart du
refuge. En pleine nuit, vous serez sans doute éveillé par les cordée d’alpinistes en partance
pour les sommets voisins.

Information :
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ-arrivé : Parking du Tour – Balme. Empruntez la télécabine de Charamillon puis le télésiège des Autannes pour gagner les 2200 mètres et commencez votre randonnée.
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ : 46°00’11.6″N 6°56’44.7″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (aller-retour) : 8km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé : 500D+ / 1200D-
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Modéré

à la découverte des glaciers de la Vanoise (Savoie)

Randonnée proposée par Vanessa du blog @CashPistache (topo complet de la randonnée sur son blog)
Suivez-la sur instagram !

Dans les Alpes, il faut passer Albertville en direction de la Tarentaise pour s’aventurer dans le Parc de la Vanoise. Le départ au Laisonnay d’en Haut, non loin de Champagny-en-Vanoise, met tout de suite dans l’ambiance. Juste après l’auberge, les montagnes immenses et massives exposent leur neige éternelle. La randonnée est exposée plein soleil et accessible à tous. Elle répond au moindre souhait d’un randonneur débutant. En effet, les paysages sont saisissants avec les cascades et les glaciers de toutes parts. Et la faune et la flore rivalisent. Entre les Lys Martagon et les épilobes fuchsia, les frimousses des marmottes pointent inlassablement. Si vous êtes attentifs, il y a de fortes chances de voir quelques bouquetins. N’oubliez pas une paire de jumelles pour observer les glaciers sur votre droite. Les petits comme les grands vont adorer ce sentier pédestre tranquille et varié qui longe le glacier de la Glière. En poussant plus loin après le refuge du col, on atteint un petit lac de montagne un peu isolé des autres randonnées et pas facile à trouver.

Information :
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ-arrivé : Le Laisonnay d’en Bas, Champagny-en-Vanoise
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ : 45°26’59.7″N 6°46’40.9″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (aller-retour) : 15km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé : 800D+
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Facile

Le massif des Écrins : Tour du plateau d’Emparis en 3 jours (Isère)

Randonnée proposée par Clara du blog @Wildroad (détail de la randonnée jour par jour)
Suivez-la sur instagram !

Le trek du plateau d’Emparis est un bon exemple pour ceux qui aimeraient se lancer dans la randonnée itinérante. Ce sentier se trouve dans le massif des Écrins, la partie sud des Alpes. Le plateau d’Emparis est l’une des étapes du tour de l’Oisans, un trek emblématique de 12 jours dans les Alpes. Le plateau d’Emparis est situé à 2463 mètres d’altitude, il est situé dans le parc national des Écrins et donne un point de vue imprenable sur les glaciers de ce massif. Le trek que je vous propose est découpé en 3 jours pour un niveau modéré. Cependant, vous pouvez tout à fait le découper en 2 jours si vous avez un bon niveau, cela vous permettra de faire cette randonnée en un week-end. 

Le départ s’effectue à partir du village de Mizoën, ensuite il suffit de suivre les traces du GR54 ( le tour de l’Oisans) pour arriver au-dessus du Lac Chambon. L’arrivée au refuge des Clos marque la fin de la première journée. La deuxième journée est la plus sportive, c’est celle qui cumule de plus de dénivelés (D+1005), le GR54 nous fait parvenir au niveau du plateau d’Emparis, où l’on croise de nombreux animaux : marmottes, chamois, rapaces… Après en avoir fait le tour en passant par les plus beaux lacs de la région, on revient au niveau du refuge des Mouterres pour y passer la nuit. Le troisième jour, nous voilà déjà sur le chemin du retour direction Mizoën par un autre sentier qui traverse les alpages. Avant d’entamer la descente de l’enfer, on passe par les ruines de l’Alpe des Verts. Une source nous accueil au village de Singuigneret, l’occasion de se rafraîchir avant d’arriver au parking de Mizoën où nous attend la voiture.

Information :
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ-arrivé : Village de Mizoën
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ : 45°03’00.8″N 6°08’35.4″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (boucle) : 26km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé positif : 1500D+
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Modéré

Vous l’aurez compris, les alpes offrent un magnifique terrain de jeux pour des aventures outdoor. Merci encore à toutes les participantes pour ce beau moment de partage et des images qui font rêver ! Si vous avez des questions sur les randonnées, n’hésitez pas à vous rendre sur leur blog et prendre contacte directement elles.

L’article t’as plu ? Partage le sur Pinterest !

9 Comments

  1. Des paysages à couper le souffles ! C’est vraiment magnifique 🙂 On va garder ce lien sous le coude, car on a en projet commun avec un pote de partir faire des rando dans les Alpes en van… Quand ça sera possible évidemment !

  2. Cet article me fait rêver ! J’ai un souvenir de jeunesse de rando dans les Alpes qui m’a toujours donner envie d’y retourner. J’espère pouvoir y aller dès que je rentre en France.

    • Superbes paysages ! Cela me fait rêver, moi qui ai tant envie de faire une grosse randonnée cet été, dès que nous pourrons quitter notre île réunionnaise… La montagne est un fantastique terrain de jeu pour les randonneurs ! Merci pour ces bonnes idées.

  3. Merci Louise de m’avoir proposé de participer à cet article aux côtés de blogueuses dont j’admire le travail !

  4. Merci de m’avoir proposé de parler du Désert de platé, un endroit que j’adore !
    Je garde précieusement les autres hikes, si, un jour, je rentre enfin en France haha !
    Vivement qu’on puisse retrouver nos montagnes, en France ou icitte au Québec, tout en la respectant bien évidemment <3

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :