Louise Voyage - Randonnées, rencontres insolites, itinéraires. Récits d'une voyageuse.

Louise Voyage

Urbex : exploration de lieux abandonnés Randonnée et nuit au refuge de Loriaz Pourquoi l’Islande m’a déçu ! Dolomites : 10 jours de road trip ! Idées de randonnées à faire près de Chamonix

Voici ma première participation au RDV d’#EnFranceAussi, et pour ce mois d’octobre le thème gothique (choisi par @arpenterlechemin) va me permettre d’aborder ma passion pour les lieux abandonnés et ma pratique de l’URBEX.

#Enfranceaussi est un rendez-vous mensuel au thème unique. Une seule contrainte, tous ces lieux doivent se trouver en France.

L’urbex ou exploration urbaine, est une activité consistant à visiter des lieux abandonnés par l’homme tels que des églises, châteaux, hôpitaux, forts, tunnels, usines … à noter que cette pratique inclut généralement la visite de lieux interdits, parfois cachés et/ou difficiles d’accès. Les explorateurs s’engagent à respecter les lieux et à garder le secret de leur localisation (vous ne trouverez aucune adresse dans cet article 🙂)

En France nous avons la chance d’avoir un patrimoine architectural riche et foisonnant. Il n’est pas rare de croiser des maisons en ruine, des usines fermées, des friches industrielles à l’abandon et j’en passe. La pratique de l’urbex est donc facilité. Mais ce qui me fait vibrer, c’est de réussir à trouver des bâtiments presque intactes, avec du mobilier, de la décoration, des photos, des livres; un endroit figé dans le temps. 

Une exploration s’organise. Il faut faire beaucoup de recherches pour trouver un lieu, notamment grâce aux cartes satellites, aux anciennes cartes, avec les analyses de photos/vidéos … Il faut ensuite se rendre sur place et trouver l’entrée (parfois le lieu est surveillé, on doit donc faire demi-tour !). C’est une vraie chasse au trésor. 🙂

Voici donc quelques explorations urbaines que j’ai pu faire ces dernières années. J’aime beaucoup ce genre d’ambiance, les lumières tamisées, la poussière qui vole, la nature qui reprend ses droits et les parquets qui craquent. Nos sens sont en éveil, et dans ces vestiges du passé il est facile de se faire peur, Joyeux Halloween ! 🙂

Je ressors de vielles photos, j’ai fait mon max pour avoir une bonne qualité :/

Le couvent Pierre Dufour

D’après la rumeur, le lieu serait hanté ! Construit en 1835, ce fut un couvent puis une colonie de vacances. Le bâtiment fut abandonné en 1970. La végétation a envahi les lieux et le deuxième étage n’est plus en bon état. Il reste cependant les peintures de la chapelle et quelques vitraux. Malheureusement, l’exploration a tourné court, car le propriétaire nous a ordonné de partir. Voici quelques photos 🙂

Le Chateau Roger Andermatt

Le château existe depuis le XVe siècle, accompagné de sa chapelle, le bâtiment trône encore fièrement sur sa colline. Agrandi au XVIIIe, puis restauré au XIXe siècle, il tomba ensuite à l’abandon. Il y a plusieurs étages à visiter et encore du mobilier, des tapis et des objets. Nous avons aussi pu accéder au toit et au sous-sol. La bâtisse est cependant en mauvais état mais ce fut tout de même une belle découverte. La poussière des tapis et les toiles d’araignées jouaient avec la lumière. Le silence régnait et j’ai eu un petit coup de frayeur en perdant mes deux acolytes 🙂

Le sanatorium du Trésorier : urbex coup de coeur !

Ce lieu m’a fichu la trouille ! L’entrée ne fut pas facile à trouver et le rez-de-chaussée est muré, nous avançons dans le noir jusqu’au premier étage. Des portes claquent derrière nous (sûrement des courants d’air !). Isolée du monde, ici encore la nature a repris ses droits. Le sanatorium accueillait des patients en fin de vie, on peut y trouver une salle d’opération, un réfectoire, une chapelle, une bibliothèque et de nombreuses chambres avec leurs lits. Beaucoup d’objets étaient encore présents : vêtements, chaussures, couverts, livres, matériel médical, dossiers de patients… Une ambiance glaçante et mortelle nous a accompagné tout du long. Au dernier étage, sous les toits, des appartements de fonction semblaient figé dans les années 80 : tapisseries florales, fauteuils grassouillets, moquette orange. Un vrai retour dans le temps ! Ce fut une exploration éprouvante mais inoubliable !

Le fort Loyasse

Le fort fut construit entre 1836 et 1840 à la suite de la révolution de juillet et les craintes d’une invasion de la France par l’Autriche. Il servira lors de la Première Guerre mondiale en tant que dépôt pour prisonniers de guerre ; et lors de la Seconde Guerre mondiale, il sera occupé par les Allemands. Le fort sera totalement déclassé militairement le 15 octobre 1947. Aujourd’hui dans un mauvais état, il reste des souterrains accessibles. Aux abords d’une grande ville Française, c’est un lieu de squatteurs et tagueurs. C’est la première exploration que j’ai faite. Voici quelques photos 🙂

J’espère que l’article vous aura plu. N’hésitez pas à me suivre sur Instagram ou l’ambiance est plus poétique avec mes photos de nature et voyages 😉

Vous avez aimez l’article ? Epinglez-le 😉