Louise Voyage - Randonnées, rencontres insolites, itinéraires. Récits d'une voyageuse.

Louise Voyage

Dolomites : 10 jours de road trip ! Heather & Kevin : woofing dans un élevage de moutons Passer Noël dans une famille néo-zélandaise Idées de randonnées à faire près Chamonix

Tout d’abord chers lecteurs, sachez que j’avais peur d’être déçue. J’en rêvais depuis quelque temps. Le nombre d’articles de blogs sur internet est faramineux, les photos sont plus belles les unes que les autres, et les commentaires unanimement élogieux ! La destination vend du rêve ! Mais les Dolomites offrent un spectacle à chaque nouveau venu. Ce road trip en van dans le Sud Tyrol nous a émerveillé du début à la fin !

Informations pratiques

Contexte

Les Dolomites sont une chaîne de montagnes située dans le nord-est de l’Italie (au nord de Venise). La géologie de la région est unique au monde et offre des panoramas grandioses. Les falaises se dressent au-dessus des vallées et leur couleur rose contraste avec le vert des forêts. Ce territoire appartenait autrefois à l’Autriche, on y parle donc deux langues, l’italien et l’allemand. Drôle de mélange entre le charme Alpin et l’art de vivre méditerranéen. Une fusion qui se décline entre sommets enneigés et vignobles ensoleillés, entre épreuves sportives et farniente au bord des lacs.

Budget pour les Dolomites

Pendant 10 jours, nous avons voyagé en voiture aménagée en septembre, les prix étaient donc plus bas. Nous dormions aussi essentiellement en camping. Voici le budget approximatif pour un voyage en van :

  • Essence : 200€
  • Péage (au départ de Lyon) : 230€
  • Hébergement / Camping (vous pouvez aussi dormir en free camp) : 270€
  • Nourriture (Nous n’avons pas fait beaucoup de restaurants) : 460€

Total pour deux personnes = 1160 (580€ par personne)

Finalement, le budget n’est pas si élevé pour un road trip dans les Dolomites ! Beaucoup d’activités sont gratuites (randonnées). Nous alternions restaurants et repas fait maison (pour éviter d’exploser le budget). Durant les randonnées, les refuges servent des plats de pâtes bon marché et bien nourrissants ! Le matin et le soir, nous faisions à manger au camping 🙂

Pourquoi partir en septembre ?

L’automne est une saison parfaite pour voyager dans les Dolomites et voici plusieurs raisons :

  • Moins de touristes !
  • Prix plus avantageux
  • Lumière d’automne magnifique
  • Température plus douce pour profiter des randonnées (mais attention à la plus)

Randonnées

Le Dolomites est une belle région pour les amateurs de randonnée. Vous y trouverez plusieurs type de terrains, de la simple balade dans les bois au courses de trail. Vous pouvez retrouver toutes mes traces GPS sur Wikiloc, dont celle de Sorapis, Tre Cime, Cinque Torri et le Lac di Carezza.

Petite liste non exhaustive des lieux à voir :

Lago di Carezza, Passo di Sella, Passo Pordoi, Sassolungo, Sasso Piato, Val Gardena, Marmolada, La Seceda, Val di Funes, Alpe di Siusi, Alta Badia, Lagazuoi, Cinque Torri, Cortina d’Ampezzo, Croda da Lago, Lago di Sorapis, Lago di Misurina, Tre Cime di Lavaredo, Lago di Braie.

La carte de notre road trip dans les Dolomites

Nos étapes du road trip dans les Dolomites

Pour vous rendre dans les dolomites en voiture, compter 2 jours d’approche depuis Lyon. Vous pouvez dormir le premier soir au bord d’un des grands lacs : Lac de Côme ou Lac de Garde si vous roulez bien. Voici ensuite une liste non exhaustive des lieux à voir dans les Dolomites.

Lago di Carezza

Entouré par la forêt et niché au cœur du massif du Latemar, le Lago di Carezza surprend par ses eaux vertes émeraudes et sa lumière féerique. Il est aussi connu par les habitants comme le Lac Arc-en-Ciel, grâce à la lumière et aux paysages qui se reflètent à sa surface. Et d’après le folklore, il serait habité par une Nymphe, qui ne se montre plus depuis qu’un sorcier essaya de la kidnapper ! Prenez le temps de faire le tour, et laissez-vous rêver face à ce magnifique décor. Je vous conseille d’arriver tôt ou tard pour éviter la foule de touristes. De plus, les lumières seront plus belles. Sachez qu’il existe plusieurs randonnées à faire autour du lac pour s’approcher des falaises vertigineuses.
Astuce : Garez-vous au Grand Hôtel Carezza, 300m plus loin, pour échapper au parking payant du Lac 🙂

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Passo Pordoi et Ascension du Piz Boè

En partant de Canazei, la route pour atteindre le col est l’une des plus belles des Dolomites ! Située à 2239m, le Passo Pordoi offre ensuite une superbe vue sur la vallée. Mais ne vous arrêtez pas là ! Prenez la télécabine pour atteindre le plateau Sella, puis montez jusqu’au Piz Boè à 3152m, point culminant du massif. Il fait froid même en été, couvrez-vous. Le plateau à la roche blanche semble s’étendre à perte de vue, la vallée semble microscopique et vous commencez à ressentir le manque d’oxygène. Mais le plus dur sera la descente avec ses 1000m de dénivelé négatif !

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Val di Funes et l’église Santa Maddalena

Le val di Funes abrite la fameuse église Santa Maddalena, peut-être l’image la plus connue des Dolomites. J’ai pourtant été personnellement déçue par l’endroit, certes très joli, mais qui demande un gros détour pour une “simple” église, qui était fermée le jour de notre visite. De plus, elle est située au milieu d’un champ de vaches qui ne vous sera pas accessible. Un “point” photo est matérialisé au bord de la route pour prendre le fameux cliché. Enfin, elle se trouve non loin des habitations du reste de village (sur la gauche et en arrière-plan).

Finalement, le val di Funes vaut le coup pour ces paysages et pour la petite route qui mène au parc national Puez Odle (SP29). Ce massif montagneux appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO et arbore des teintes rosées ou cuivrées selon le moment de la journée. La région est peu peuplée, et vous trouverez de belles randonnées à faire au Passo delle Erbe, dont l’ascension du Sass de Putia.

Cinque Torri et Lagazuoi

Les Cinque Torri sont 5 piliers de pierre plantés au milieu des montagnes entre le Lagazuoi et Cortina d’Ampezzo. Le plus grand pilier mesure plus de 160m de haut et se nomme Torre Grande. Ces immenses colosses sont le terrain de jeu des grimpeurs qui s’exercent sur les 130 voies disponibles (allant du 3a au 8b). L’endroit est vraiment beau et assez atypique et vous aurez une belle vue sur le Tofane.

Cette région fut aussi le théâtre des affrontements des troupes Italiennes et Austro-hongroises pendant la première guerre mondiale. Les anciennes tranchées et abris ont été restaurés pour sensibiliser les randonneurs à l’histoire de la région. Vous y trouverez des points d’information intéressants et imagés.
Pour accéder au Cinque Torri vous pouvez prendre le télésiège depuis le parking 3 proche du Passo Falzarego ou monter à pied (randonnée modérée). Nous avons évidemment choisi la deuxième option 🙂

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Non loin des Cinque Torri, se trouve le Lagazuoi, une montagne aux falaises abruptes dominant le Passo Falzarego. Tout comme les Cinque Torri, il marque l’emplacement de l’ancienne ligne de front entre l’Empire Austro-hongrois (au nord) et l’Italie (au sud). D’où la présence de nombreuses galeries creusées dans la falaise (encore!). Vous pouvez d’ailleurs emprunter un vieux chemin militaire pour atteindre le sommet (attention il est aérien). Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de le faire (ce matin-là nous avions déjà fait la randonnée des Cinque Torri). Nous sommes montés grâce au vieux téléphérique et avons mangé au refuge qui offre une impressionnante vue sur la vallée et les massifs aux alentours.

Lago di Sorapis

Incontournable des Dolomites, le lac de Sorapis est un lac glaciaire perché dans le massif du même nom. Encerclé par des pics vertigineux, le lac de Sorapis surprend par sa couleur bleue laiteuse et son opacité. La randonnée pour l’atteindre n’est pas très difficile mais certains passages sont aériens (échelles et câbles). Proche du lac, le refuge Alfonso Vandelli vous permettra de vous restaurer et faire une pause.
Lors de cette randonnée, nous avons fini sous la pluie, mais ce fut une belle journée, pleine de souvenirs. Après avoir fait le tour du lac, nous avons pris un chemin alternatif pour revenir à la voiture. Plus difficile et plus long que le sentier habituel, il offre cependant de beaux points de vue et nous avons croisé personne !

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Lago di Misurina et autres lacs

Proche de Cortina D’Ampezzo, vous pourrez trouver plusieurs lacs tous mignons accessibles en voiture.
Le premier se situe à 14km, c’est le lac de Misurina. Il est agréable d’en faire le tour. Et si le temps vous est favorable, l’étendue d’eau peut se transformer en véritable miroir et refléter le massif Sorapis qui se trouve en face. C’est aussi un bel endroit pour prendre en photo les Tre Cime que l’on aperçoit au loin, fièrement dressés au-dessus du col.

Un peu plus haut, vous pouvez voir le lac d’Antorno. Il n’a rien d’exceptionnel mais il est moins fréquenté et peut être un bon plan pour faire une pause déjeuner.

En contrebas, sur la route SS51, vous croiserez le lago di Landro qui offre un autre point de vue sur les Tre Cime, puis le lago di Dobbiaco, plus grand avec sa plage de sable fin. Vous pouvez en faire le tour ou décider de louer un pédalo 🙂

Tre Cime di Lavaredo

Les Tre Cime di Lavaredo sont un des symboles des Dolomites. Situés sur un plateau de plus de 2200m d’altitude, les trois sommets se dressent comme des « menhirs » ancrés sur un même piédestal. Les faces nord, verticales et sombres, sont les plus impressionnantes. Jetez aussi un œil sur les montagnes au sud qui sont tout aussi magnifiques (Aima di Eotvos) et qui semblent découpées dans la dentelle.

La randonnée commence au refuge Auronzo, elle est facile et permet de faire le tour du massif. Attention : La route menant au parking du refuge Auronzo est payante (30€, oui ça calme !). Tout autour, vous trouverez quatre refuges pour faire une pause ou y dormir : Auronzo, Lavaredo, Locatelli, Langalm.
Il existe aussi une Via Ferrata qui vous permet de visiter les anciennes galeries militaires (encore !). Le chemin est engagé avec des passages aériens. Certains passages sont très raides, et le port du casque est recommandé à cause des chutes de pierres. Ce sentier traverse la crête du Monte Paterno du Sud au Nord et offre des points de vue remarquables sur les faces nord des Tre Cime.

Cette randonnée est un vrai coup de cœur. Elle est à faire tôt le matin ou en fin de journée, quand la lumière sublime les sommets et colore les parois. Si vous pouvez, prenez le temps de dormir dans l’un des refuges pour pouvoir en profiter au maximum !

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Lago di Braie et Musée MMM Corones

Malgré le nombre important de visiteurs, le Lago di Braie est un lieu incontournable des Dolomites. Connu aussi sous le nom de Pragser Wildsee, le lac se trouve au fond d’une jolie vallée, au pied du Seekfel, impressionnant sommet haut de plus de 2800m. Je vous conseille d’y aller le matin, au lever du soleil, pour profiter du miroir d’eau et des splendides reflets qu’offre le lac. Les fameuses barques seront encore à leur place, sages, à attendre le flot de touristes quelques heures plus tard. Faites le tour en empruntant le petit sentier. La lumière changeante vous offrira un spectacle éclatant tout au long de votre balade. Échappez-vous vers 9h30, quand la foule aura conquis l’espace !

Prochainement un article sur cette randonnée ! (Suis moi sur twitter pour rester informé !)

Non loin de là, au sud de Brunico, allez visiter le MMM Corones, un musée perché en haut du Plan Corones qui retrace l’histoire de l’alpinisme traditionnel. Si le sujet ne vous intéresse guère, l’architecture atypique saura vous convaincre. Le bâtiment fut construit par la célèbre architecte Zaha Hadid en 2015. L’architecture fut pensée pour s’intégrer au paysage et refléter la montagne. À l’intérieur, des lignes de fuite réparties sur trois étages vous guident inlassablement vers les ouvertures majeures du bâtiment qui offre des points de vue impressionnants sur la montagne. En fin de parcours, une terrasse surplombant la vallée vous accueille avec un beau panorama sur les sommets des alentours.
Les 6 Messner Mountain Museum (MMM) sont dédiés à l’alpinisme et sont dispersés dans le Sud Tyrol. Plus d’infos sur leur site internet

Où dormir en Van ?

Il est simple de dormir dans les dolomites en van ou voiture aménagée.
Sur park4night vous trouverez des emplacements gratuits dans des endroits calmes et magnifiques.
Notre van n’ayant pas de douche, nous avons majoritairement dormi en camping. On les trouvait sur google maps chaque soir. Les campings sont variables, nous avons trouvé de tout. Les avis peuvent vous aider à choisir. Les prix se situent entre 20€ et 40€ la nuit pour deux personnes (peut-être plus lors de la haute saison, à vérifier). Attention : Fin septembre, certains campings sont fermés, ce qui réduit le choix.

Voici nos deux campings coup de cœur :
Camping Vidor Family & Wellness Resort
Camping familial avec restaurant, piscine, spa, salle de sport et mur d’escalade ! Très agréable de piquer une tête dans la piscine en fin journée. ! Les sanitaires sont propres et les emplacements sont grands. De plus, il est bien situé non loin de Canazei, proche de Sassolungo, Sassopiato, Piz boé (Sass Pordoi) et du lac di Caressa (voir même Marmolada).
Prix : 11€/personne + 9€ l’emplacement = 31€ (+ 8€ pour la piscine). Au mois de Septembre

Caravan Park Sexten
Camping de luxe avec piscine (en pierre et avec du vrai sable dedans !), spa, salle de sport et salle d’escalade. Deux restaurants gastronomiques, dont un vraiment luxueux (et bien trop cher !). Les sanitaires sont magnifiques, en pierre et bois, organisés en cabines individuelles avec sèche-cheveux, miroirs et petite table. Seul malus, il est isolé des spots incontournables des Dolomites.
Astuce : Vous pouvez négocier, et dormir sur le parking à l’extérieur (petits emplacements avec électricité). Ce sera moins cher et vous bénéficierez de tous les services.
Prix (hors arrangement) : 23€ par personne (emplacement compris) = 46€ (+ 8€ pour la piscine). Au mois de Septembre.

Ces deux campings premium sont évidemment les deux plus chers de notre voyage, vous trouverez bien plus rentable sans tout ce surplus de confort ! (Mais de temps en temps ça fait du bien 🙂)

Les Guides utiles.

La plupart des infos sont sur internet, il y a tellement de blogs sur le sujet que vous ne manquerez de rien ! Sur place, vous pouvez aussi vous rendre dans les offices du tourisme pour avoir des cartes et plus d’informations. Le seul guide vraiment utile est celui-ci : Short Walks in the Dolomites pour les randonnées à faire. Attention : il est en anglais

Je vous déconseille le guide du Petit Futé, qui n’accorde finalement que peu de pages sur la région concernée (il englobe Venise et les Lacs de Côme et Garde. Il parle plutôt des villes et non des randonnées et lieux naturels incontournables.

 

Les Dolomites dans votre To Do List ? Ajouter les sur Pinterest