Auckland et ses environs - Nouvelle Zélande

Cela fait maintenant 1 mois que je suis arrivée en Nouvelle Zélande. J’ai commencé à découvrir le pays tranquillement, notamment les environs d’Auckland, et j’ai aussi eu mes premières galères ! Globalement j’ai vite été conquise par la mentalité kiwi, qui semble plus « relax » même dans une grande ville. Cela est sûrement dû au fait que les citadins profitent d’un cadre de vie proche de la nature grâce à de nombreux parcs et de magnifiques plages qui bordent la ville.

Durant ces 3 semaines, j’ai été accueillie par une famille asiatique (trouvée via le site Auckland Homestay que je recommande), fraîchement naturalisée depuis 5 ans. Leur histoire est commune à pas mal de gens ici, car la Nouvelle Zélande est une terre d’accueil pour beaucoup de nationalités. Ce mélange de culture est très appréciable et permet au pays d’avoir une réelle dynamique sociale, économique et culturelle.
La famille accueillait d’autres voyageurs. Il y avait 3 allemands et une jeune fille au pair française ce qui m’a permis de m’acclimater tranquillement. En effet, le décalage horaire fut assez rude ! Mon corps et mon esprit étaient totalement paumés, je n’avais plus faim et mon sommeil était grandement perturbé ! J’ai dû mettre 2 semaines pour m’en remettre ( et la nourriture épicée de la famille n’a pas dû aider !)

Premièrement, il a tout d’abord fallu que je m’achète une voiture. Quelque chose de pas trop vieux, pas trop grand, pas trop cher et « safe ». Une mission pas si simple que ça, au regard du grand nombre de voitures sur le marché et de leur état mécanique. Beaucoup de backpackers revendent leur voiture à l’arrivée de l’été et les prix peuvent être parfois très chers pour une voiture de plus de 250000km (et souvent sans l’historique d’entretien). J’ai donc opté pour une Honda Odyssée 98 (très classique) de 180000km avec les deux roues avant à changer. Elle sera ma maison pour les 6 prochains mois ! Plutôt une bonne affaire … jusqu’à ce que je percute un poteau après seulement 6 jours d’utilisation ! J’ai dû changer toute la porte arrière et j’ai perdu une semaine ! 3 semaines plus tard le compteur de vitesse me lâche … Plus tard, le garage m’apprend que les suspensions et les freins sont à changer…

Deuxième étape, l’administration. Grâce à mon visa Vacances/Travail je peux ouvrir un compte en banque et obtenir mon IRD pour pouvoir travailler. Ici, toutes les démarches administratives sont très simples (ce qui change de la France) ! Pour la banque, un simple rdv suffit et le compte est ouvert en 5 min. Pour le reste (changement de propriétaire d’un véhicule, demande d’IRD…), tout se fait à la poste, avec des formulaires et on reçoit les validations par mail ! Le grand luxe et très pratique quand on n’a pas d’adresse fixe !

#Devonport

Mon séjour à Auckland m’a permis de visiter la ville et ses environs. Je logeais à Devonport, un quartier à l’ouest de la ville, séparé du CBD par un bras de mer (10min en bateau). C’est un quartier très calme, à proximité de plusieurs plages et avec de jolies maisons de style victorien. Si vous venez à Auckland, je vous conseille d’y passer une demi-journée. Vous pourrez aussi avoir un beau panorama sur le centre ville et ses tours (vous pourrez admirer la vue depuis le Mont Victoria). Sur l’autre mont, North Head, vous pourrez visiter un fort construit pour contrer une potentielle attaque russe pendant la guerre froide.

#Le coeur d’Auckland (CBD)

Sans surprise, Auckland n’entre pas dans le classement des plus belles villes du monde, malgré son héritage victorien, ses volcans endormis et son nouveau port branché. Son centre ville est constamment en travaux et il y a une forte circulation. Seul Queen Street est sympa ainsi que Mount Eden pour avoir un point de vue sur l’agglomération (196m d’altitude). Cependant, la ville possède de beaux musées comme celui de la marine (où vous pourrez faire un tour de bateau à voile), le musée d’Auckland, qui retrace l’histoire du pays, et le musée d’art, qui possède de très beaux portraits Maoris ! Le nouveau quartier du front de mer, Wynyard Quarter, est à voir pour son architecture et ses restaurants.

#Rangitoto Island

J’ai passé une demi journée sur cette île volcanique à la roche noire. Vous pouvez faire le tour et aller au sommet du cratère, ainsi que visiter les grottes de lave. Durant cette randonnée de 12km vous pourrez apercevoir les maisons de pêcheurs qui bordent la côte ouest. Rangitoto est la plus jeune des îles d’Auckland. Elle est née d’une éruption volcanique il y a seulement 600 ans ! Vous pouvez rejoindre l’ile grâce aux ferries Fullers qui partent d’Auckland et de Devonport. N’oubliez pas d’emporter avec vous de l’eau et votre pique-nique car il n’y a aucun ravitaillement sur place.

#Piha

Piha est une plage qui se trouve à 1h d’Auckland sur la côte ouest. Les paysages sont magnifiques et sauvages, le sable est noir, la côte est déchiquetée, et le rocher du Lion monte la garde milieu de la plage. La baignade peut être dangereuse car les courants sont forts mais les surfeurs adorent y venir pour prendre les vagues. Piha ressemble étrangement à l’Islande, et son sable si particulier vous plonge dans une ambiance un peu inquiétante (surtout par temps nuageux). Il y a un beau sentier côtier qui vous mènera sur la deuxième plage, plus petite mais tout aussi impressionnante . à marrée basse vous pourrez passer par la plage pour rejoindre cette petite crique.

Durant ces 3 premières semaines sur Auckland j’ai pu faire des prises de vue en drone. Je vous tiens au courant pour la sortie de la petite vidéo. Et Joyeux Noël à tous !

Write A Comment