Randonnée au parc national du Gennargentu, Sardaigne - Louise Voyage

Durant mon road trip en sardaigne, je suis allée faire une randonnée dans le parc national du Gennargentu. Situé au sud est de Nuoro, le parc national abrite le plus haut sommet de Sardaigne, la Punta La Marmosa qui culmine à 1834m. Zone encore riche en tradition, elle était appelée Barbagia (barbare) par les romains car impossible à conquérir !

La randonnée n’est pas bien compliquée mais elle peut être raide et certain endroit sont vertigineux. Je suis allée voir le nuragique de Tiscali qui se situe au coeur du massif à 420 m d’altitude. Depuis le parking, au sud de Dorgali, il faut parcourir 7km à pied pour atteindre cette merveille archéologique.

Le sentier commence doucement à travers la végétation méditerranéenne, qui protège le randonneur des rayons agressif de l’été ! La randonnée alterne entre vallées de pins et vues panoramiques sur les montagnes. N’oubliez pas de prendre de l’eau, car il n’y a aucun ravitaillement ! Le chemin devient ensuite plus technique et grimpe à travers l’immense mur de pierre. Il faut regarder où l’on pose le pied. Mais c’est aussi ici que le panorama devient grandiose. On peut apercevoir la mer par moment ! Il faut environ 2h pour atteindre le village (mais 1h à la descente).

Le village nuragique est un site archéologique. Il a été redécouvert et mis en valeur que depuis une vingtaines d’année. Spectaculaire, le site apparaît à l’intérieur d’une immense grotte dont le plafond s’est écroulé. Parmi les rochers éboulés on distingue encore des habitations nuragiques circulaires. L’entrée vous coûtera 5€. Des panneaux vous guideront à travers les ruines et vous expliqueront le mode de vie des anciens habitants. Le village fut occupé jusqu’à la période romaine (IIeme siècle av-JC). Et d’après les amphores retrouvées sur place, il y eu des échange entre les deux civilisations (romaine et nuragique). Les habitants auraient ensuite petit à petit abandonnés le village pour rejoindre les villes romaines plus moderne sur la côte.

J’ai vraiment trouvé ça sympa de mêler randonnée et visite culturelle ! Il faut compter 30min sur place en prenant votre temps. Un guide à l’entrée pourra aussi répondre à vos questions.

Il existe aussi une autre randonnée dans ce même massif : celle pour atteindre le canyon Su Gorropu, le plus grand d’Europe. Vous pourrez vous y baigner au printemps quand le ruisseau n’est pas asséché. Je devais initialement faire cette randonnée, mais je me suis trompée d’itinéraire ! Il ne pas suivre les panneaux pour le village de Tiscali ! Le départ ce trouve cependant au même endroit mais se dirige vers la gauche (depuis le pont). Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander votre chemin à la buvette du parking !

Informations pratiques
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Point de départ : Parcheggio Gola di Gorropu – S’Abba Arva
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Coordonnées de départ :40°13’30.5″N 9°30’58.6″E
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Distance (aller-retour) : 11km
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Dénivelé positif cumulé : 640m
[icon name=”angle-right” class=”” unprefixed_class=””] Difficulté : Modérée

La randonnée vous plait ? Epinglez la sur Pinterest !

2 Comments

  1. Qu’est ce que ça donne envie ! J’ai découvert la rando en déménageant à La Réunion et je vais redécouvrir ce plaisir lors de mes voyages désormais je pense ! Je note pour la Sardaigne !

Write A Comment

%d blogueurs aiment cette page :