Rencontre de Lisa, Sebastian et Luna : mon premier bénévolat.

En octobre 2016 je partais pour mon premier voyage en solo, pour un road trip d’un mois en Sardaigne. Ce fut une merveilleuse occasion de tester le bénévolat, pour faire des rencontres et apprendre la langue.

Ma première expérience en tant que bénévole fut formidable grace à Sebastian et Lisa qui m’hébergea pour deux semaines. Je partage avec eux leur vie de tous les jours et je m’occupe de leur petite fille Luna (qui doit avoir bien grandi aujourd’hui !). La famille vit paisiblement sur les pentes de Monticanaglia, un charmant village proche de la Costa Smeralda, au nord de la Sardaigne. 

Lisa et Sebastian se sont rencontrés en Équateur en 2006. L’Amérique du sud n’a plus de secret pour eux, Sebastian est argentin, et à la maison l’italien se mêle à l’espagnol ( ce qui peut rendre la tâche un peu difficile pour apprendre l’italien !). Depuis ils partagent leur passion pour les voyages et continuent leurs périples ensemble. En 2011, l’arrivée de Luna ne les a pas arrêtés et la petite famille continue de voyager tous ensemble. Lors de mon passage, ils s’apprêtent à reprendre la route pour plusieurs mois, pour passer l’hiver au chaud en Australie. À 5 ans, Luna a déjà vu plus de pays que moi !

Durant l’été, ils passent la majeure partie de leur temps en Sardaigne, sur les terres ancestrales de Lisa, où ils ont construit un petit paradis. En 2013 ils ont bâti la maison où ils vivent actuellement, avec l’aide d’un ami. Ils ont aussi planté de nombreux arbres fruitiers (pommes, poires, abricots, figues, amandes, olives, noisettes, citrons, oranges, mandarines …) avec des techniques écologiques : ici pas de pesticides ou de désherbants, ce qu’on mange provient de l’agriculture biologique ! il y a toujours de quoi s’occuper pour améliorer ce petit coin de terre ! Chaque matin, pendant 4h, mon travail consiste à les aider à entretenir leur potager et l’immense terrain. Il faut désherber, tailler les arbres, ramasser les fruits, ranger la maison, peindre… On ne s’ennuie pas 🙂

Lisa est une personne créative et optimiste, toujours le sourire aux lèvres, elle déborde d’énergie. Tous les matins elle dépose sa fille Luna en bas de la colline à l’arrêt de bus et part travailler. Sebastian est plus réservé. Il parle italien avec un accent espagnol, c’est plutôt rigolo ! Une fois par semaine, il joue de la musique au marché de San Pantaleo, un village touristique proche de la maison. La bande-son de la vidéo est tiré de son album : Mono Raska ! Cette première rencontre ma redonner foie en l’humanité. Ils ont choisi un style de vie qui leur correspondait, loin des schémas classiques véhiculés par notre société « moderne » (métro-boulot-dodo). Ça m’a beaucoup inspiré !

La vie est paisible là-bas, et j’ai eu la chance de pouvoir loger dans leur petit chalet en contrebas. Pas de toilettes ni de douche, mais la vue est magnifique et les geckos me tiennent compagnies. L’après-midi je suis libre, et avec la moto j’ai le temps de vadrouiller, visiter les villages aux alentours et trouver des petites criques ensoleillées, toutes désertes en ce mois d’octobre. Je devais rester 7 jours, et finalement ces deux semaines sont passées beaucoup trop vite ! Nous avons appris à nous connaître, et finalement, nous mangions tous nos repas ensemble et je passais plus de temps chez eux que dans ma cabane 🙂

Entrepreneurs dans l’âme et toujours friands de nouvelles rencontres, ils se sont lancés dans l’écotourisme et le glamping, une nouvelle tendance qui allie confort, nature, et respect de l’environnement, dans un cadre atypique ! Ils offrent aussi le logis aux bénévoles comme moi, qui viennent du monde entier pour les aider et partager leur convivialité ! Ils ont d’ailleurs rapidement accepté mon projet d’interview que vous pouvez voir dans cet article !

N’hésitez pas à faire un tour sur leur blog de voyage (en espagnol) ou passer un weekend dans leur hébergement coresponsable : Naturando ! Je n’ai que de très bon souvenir de ce premier bénévolat grace à leur gentillesse et hospitalité. Je reviendrais leur dire bonjours, c’est sur ! 

Ajouter la rencontre sur pinterest

1 Comment

Write A Comment